Les Primeurs 2018 à Bordeaux

La semaine des Primeurs 2018 vient de s’achever à Bordeaux sur des notes très positives.

Cet exercice est particulièrement difficile car il consiste à déguster en avant-première des échantillons de vins en cours d’élevage pour les évaluer et pour se faire une idée du futur vin.

Tout d’abord, le millésime 2018 aura été l’année la plus chaude à Bordeaux depuis le début du XXème siècle.

Il fut pourtant loin d’être évident car le premier semestre aura été extrêmement humide, avec des pluies très importantes. La forte pression du mildiou (maladie de la vigne) qui en résulta en juillet, engendra de fortes chutes de rendements dans de nombreux Châteaux, en particulier ceux qui travaillent en agriculture biologique et biodynamique. Il faut aussi  rappeler l’épisode de grêle du mois de mai qui a frappé violemment la Gironde et a causé de nombreux dégâts dans le vignoble.

Heureusement, un bel été accompagné de fortes chaleurs permit aux baies de murir sainement, pour atteindre des niveaux de sucre et de tanins exceptionnels. A Château Margaux, on vendangea des baies de cabernet sauvignon plus petites que la normale, mais avec des concentrations supérieures.

A la suite de la lutte contre le mildiou, l’autre challenge pour les vignerons aura consisté à fixer la date de vendanges, afin de récolter au bon moment des raisins mûrs tout en se méfiant de la sur-maturité, pour conserver de la fraîcheur. Sur ce point, nous avons particulièrement apprécié les vins proposés par le Château Brane-Cantenac. Autre exemple, le Château Pichon-Comtesse n’aura  pas hésité à attendre trois jours complets entre deux journées de vendanges (et occuper ses vendangeurs tout ce temps !) afin de garantir la parfaite maturité de la parcelle suivante.

En conséquence des chaleurs estivales, les degrés d’alcool sont particulièrement élevés car ils frôlent la barre symbolique des 15° dans certains Châteaux comme par exemple chez Cos d’Estournel (14.59%).

Nous avons particulièrement apprécié les vins rouges du Château Malescot Saint Exupery, du Château Pichon Comtesse de Lalande et du Château Haut-Brion.

Les vins blancs qui nous ont marqués sont les suivants : les Pagodes de Cos, le Pavillon Blanc du Château Margaux, Aile d’Argent et le Château La Mission Haut-Brion blanc.

On retiendra que le millésime 2018 est aussi réussi pour les Cabernets Sauvignon que pour les Merlots et enthousiasmant sur les deux Rives.

Au final, la grande majorité des Châteaux que nous avons dégustés ont réussi à produire de très grands vins concentrés, mûrs et taillés pour une longue garde.

Continue shopping
View cart & checkout